L’achat d’un bien immobilier passe souvent par une banque pour souscrire un crédit immobilier. Afin d’octroyer le prêt, les établissements financiers requièrent souvent la souscription à une assurance de prêt immobilier.

Même si celle-ci n’est pas obligatoire, elle offre de nombreux avantages à ne pas négliger. Elle protège à la fois la banque, l’emprunteur ainsi que ses proches.

Qu’est-ce qu’une assurance de prêt immobilier ? Pourquoi souscrire une assurance de prêt immobilier ? Comment ce type d’assurance fonctionne-t-il ? Quelles conditions prendre en compte ? Que couvre l’assurance de prêt immobilier ? Quelle assurance choisir ?

Trouvez la réponse à tous vos questionnements ici.

Comment obtenir la meilleure assurance et comment la souscrire ?

Il existe aujourd’hui un large panel d’offres en termes d’assurance de prêt immobilier. Si bien que choisir votre assureur de prêt peut parfois sembler difficile.

Afin de vous orienter dans votre choix et de trouver la meilleure assurance de prêt immobilier, vous pouvez avoir recours aux services d’un professionnel. Faire appel à un courtier en assurance de prêt immobilier vous fait en effet profiter d’un gain de temps considérable.

D’autre part, le courtier en assurance de prêt connaît le domaine et dispose d’un bon réseau, vous permettant de trouver la meilleure offre adaptée à vos besoins.

Vous pouvez toutefois effectuer votre propre simulation pour obtenir l’assurance de prêt immobilier qu’il vous faut. Pour ce faire, prenez le temps de récolter les informations de plusieurs assureurs. Ensuite, passez chaque offre au peigne fin et comparez les conditions, les avantages et les points faibles de chaque assurance de prêt immobilier : Simulation assurance prêt immobilier

Comment fonctionne l’assurance de prêt immobilier ?

L’assurance de prêt immobilier est une des garanties exigées par les banques avant de vous accorder un crédit immobilier.

Il s’agit d’une couverture financière garantissant le paiement des mensualités à la banque, et donc le remboursement de la somme prêtée en cas d’invalidité, d’hospitalisation à long terme ou de décès de l’assuré.

L’assurance emprunteur offre ainsi une garantie de paiement à la banque lorsque l’emprunteur ne se trouve plus en mesure de faire face à ses échéances. Elle couvre ainsi différents risques et inclut notamment la PTIA ou la perte totale et irréversible d’autonomie et le décès.

À noter que les risques sont uniquement couverts jusqu’à un certain âge variant en fonction des établissements de prêt. Une fois l’âge limite dépassé, la garantie ne prend plus effet.

Est-ce que l’assurance de prêt immobilier est obligatoire ?

En théorie et légalement parlant, l’assurance de prêt immobilier n’est pas obligatoire. Mais dans la pratique, presque tous les établissements de crédit immobilier ne valident pas une demande de prêt sans assurance emprunteur : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1671

Toutefois, l’établissement financier a l’obligation de remettre une FSI ou une Fiche Standardisée d’Information comprenant :

  • Toutes les garanties d’assurance minimales exigées,
  • Toutes les garanties proposées par l’assurance groupe,
  • Le coût de la compagnie d’assurance groupe,
  • La délégation d’assurance permettant à l’emprunteur de se tourner vers une autre assurance.

À savoir que les garanties d’assurance exigées diffèrent en fonction de la banque. On remarquera ainsi une différence de tarifs.

N’hésitez pas à recourir aux comparateurs en ligne afin de connaître les couvertures minimales exigées ainsi qu’une estimation de la prime d’assurance. Faire appel à un courtier en assurance de prêt immobilier peut être utile dans cette démarche.

Garanties de l’assurance emprunteur

Les garanties de l’assurance emprunteur

Dans le cadre de l’assurance de prêt immobilier, il existe différents types de garanties classées en 3 grandes catégories :

Assurance emprunteur : les garanties obligatoires

Généralement, il existe différentes garanties obligatoires pour l’octroi d’un prêt immobilier. Il s’agit notamment de la garantie décès qui garantit le versement du capital restant dû à l’établissement financier en cas de décès de l’assuré.

Il existe très peu d’exclusions sur cette garantie (sauf en cas de suicide la première année, overdose, sports extrêmes…). Dans ce cas, les héritiers pourront récupérer le bien sans devoir rembourser le crédit.

La garantie PTIA fait également partie des garanties obligatoires. Elle permet de prendre le relais en cas d’invalidité mentale ou physique constatée avant que l’assuré n’ait atteint l’âge de 65 ans. Ainsi, en cas de perte totale de l’autonomie, l’assureur se charge de rembourser le reste du capital dû.

Assurance emprunteur : les garanties facultatives

Obligatoires pour l’acquisition d’une résidence principale, mais facultatives pour un investissement locatif, les garanties ITT et IPT font également partie des points à prendre en compte.

L’assurance de prêt immobilier prend donc le montant restant dû en cas d’invalidité permanente et totale avant 65 ans. Pour ce faire, l’assureur tiendra compte du taux d’invalidité calculé en fonction de la gravité de la situation.

L’IPP ou invalidité permanente et partielle fonctionne de la même manière, mais avec un taux de prise en charge allant de 33 %.

Les exclusions de garantie dans l’assurance de prêt immobilier

En fonction des contrats d’assurance, ceux-ci comportent certaines exclusions. Il s’agit d’une liste de situations qui ne seront pas indemnisées.

Ainsi, veillez à bien les étudier notamment si vous pratiquez des sports aériens ou mécaniques ou si vous êtes victime d’une affection psychiatrique ou encore de douleurs dans le dos. Certains contrats ne couvrent également pas les assurés lorsqu’ils se déplacent à l’étranger.

Enfin, tenez compte de la limite d’âge.