Être propriétaire de son propre logement est le rêve de bon nombre de foyers. Pourtant, construire sa propre maison nécessite un budget important, d’où la nécessité de recourir à un financement immobilier. Outre le crédit immobilier auprès des banques, il existe en France plusieurs autres financements répondant aux besoins des emprunteurs. Afin de vous aider à bien négocier votre emprunt immobilier, voici quelques conseils qui pourront vous être utiles.

Trouver le type de financement immobilier le plus avantageux

construction maison

La première chose à faire avant de souscrire à un emprunt immobilier pour votre projet de construction de maison est de trouver le financement le plus avantageux. Si vous envisagez de recourir à un crédit immobilier auprès d’une banque, il est conseillé de passer par un comparateur de crédit. Pour cela, vous pouvez, notamment dénicher le prêt immobilier au taux le plus abordable en vous rendant sur ce site.

C’est également à partir de ce type de comparateur que vous découvrirez les différentes conditions proposées par les banques, que ce soit sur les garanties, les critères d’éligibilité, les assurances, etc. Une fois que vous avez sélectionné l’offre qui vous convient le mieux, il ne vous reste plus qu’à monter votre dossier et à procéder à la négociation de votre emprunt immobilier.

Disposer d’un apport

Souscrire à un emprunt immobilier sans apport est tout à fait possible. Pourtant, disposer d’un apport personnel est une excellente manière d’augmenter la recevabilité de votre demande de prêt immobilier auprès des banques. D’une manière générale, il vous faudra apporter au minimum 10 % du montant que vous envisagez d’emprunter. Dans la même mesure, il vous permet de rentrer dans le barème de la banque s’ajoutant aux autres critères comme votre âge, vos revenus, etc.

Il est toutefois important de savoir que ce taux peut varier en fonction des dossiers et des établissements. Chez certaines banques, l’apport demandé peut s’élever jusqu’à 20 %. Ce dernier servira principalement à financer les frais de notaire, de dossiers et de garantie.

Savoir valoriser votre profil emprunteur

La valorisation de votre profil emprunteur est également un élément important pour pouvoir bien négocier votre financement immobilier auprès des banques. Pour y parvenir, il vous faudra mettre en avant certains arguments. Ainsi, le premier critère qui met en confiance la banque est votre stabilité professionnelle, votre âge ainsi que votre capacité d’évolution de carrière.

Un autre critère pris en compte pour la négociation de votre crédit immobilier est votre taux d’endettement. Plus il est faible, plus vous gagnez des points auprès des banques. De même, pensez à montrer que vous savez bien gérer vos comptes en n’ayant aucun découvert et de problème de paiement pour vos emprunts en cours. Dans le cas où vos trois derniers relevés de compte ne sont pas exemplaires, il est préférable de repousser votre demande de prêt afin d’éviter de présenter un mauvais dossier.

Présenter un dossier complet

Depuis quelque temps, les banques sont devenues de plus en plus vigilantes concernant le financement des projets immobiliers. À cet effet, pour pouvoir mieux négocier votre demande d’emprunt, veillez à offrir une bonne image de vous et de votre sérieux en présentant un dossier complet lors de votre souscription de prêt. Effectivement, cela vous permettra de donner une image rassurante et plus convaincante auprès de votre interlocuteur.

Pour être sûr de ne rien omettre, voici la liste des documents qui sont les plus souvent requis lors de la souscription d’un crédit immobilier :

  • vos deux derniers avis d’imposition,
  • vos trois dernières fiches de paie,
  • le compromis de vente s’il est déjà signé,
  • vos trois derniers relevés bancaires,
  • une pièce d’identité,
  • un justificatif de domicile.