Le principe de fonctionnement d’un poêle à bois :
Le poêle à bois fait partie des moyens de chauffage à la fois, les plus écologiques et économiques qui se trouvent sur le marché. Si vous désirez installer cet appareil dans votre maison, il est indispensable de connaître son principe de fonctionnement ainsi que son mode d’utilisation.

Comment fonctionne un poêle à bois ?

Disposant d’une excellente efficacité thermique, les poêles à bois connaissent aujourd’hui un grand succès. Son esthétisme permet de donner un style de décoration unique à votre logement, sans parler du confort hors pair qu’ils offrent grâce à une source d’énergie inépuisable.

Cet appareil est constitué d’un foyer qui est destiné à l’ignition du bois, d’un habillage en fonte ou en acier et d’un raccordement destiné à la canalisation de fumée. Ce raccordement a pour rôle d’évacuer les fumées et se charge de l’entrée d’air dans la maison tandis que l’habillage s’occupe de la restitution de la chaleur.

Peu importe le modèle que vous choisissez, les poêles à bois détiennent tous un même mode de fonctionnement. Il suffit de réunir des bûches de bois et de les allumer pour que la maison soit bien chauffée.

Le principe de fonctionnement d’un poêle à bois est similaire à celui d’une cheminée, mais plutôt dans un foyer clos. Lors de la combustion, les fumées rejoignent le conduit d’évacuation : le tirage capte les vapeurs en dehors de l’appareil par le biais d’une canalisation à débit réglable.

Il est possible de régler l’intensité de la combustion en modulant l’arrivée d’air et ainsi de mieux contrôler la chaleur.

Poêle à bois

L’entretien d’un poêle à bois

Pour que ce système de chauffage fonctionne de manière optimale, il faut qu’il fasse l’objet d’une surveillance et d’un entretien régulier. Un entretien annuel doit être effectué par un expert.

En savoir plus sur l’entretien de la maison avant l’hiver : https://www.groupe-bdl.com/blog/zoom-sur/entretenir-sa-maison-avant-l-hiver

En plus de l’entretien annuel, le ramonage est obligatoire pour les systèmes de chauffage qui utilisent des tuyaux d’émanations notamment les poêles à bois granulés ou encore cheminées. L’intervenant va nettoyer la canalisation d’évacuation des vapeurs. Dès lors, il est recommandé de conclure un contrat d’entretien avec l’entreprise dans laquelle vous avez acheté ce poêle à bois. Seul un professionnel pourra garantir un entretien exécuté dans les normes. Un entretien qui prolongera la durée de vie de votre équipement.

En ce qui concerne les éventuels travaux de réparation, un poêle à bois se répare au même titre que d’autres équipements de chauffage. Notamment en cas de bris de verre, la vitre protégeant le foyer est remplaçable comme par exemple avec un verre cheminée René Brisach.

Les critères pour bien choisir son poêle à bois

Avant d’acheter un poêle à bois, voici les critères à prendre en compte :

  • Son rendement : Le rendement d’un poêle à bois correspond au rapport d’énergie qu’il génère et l’énergie consommée. Si vous entendez que le poêle à bois dispose d’un rendement important, cela implique qu’il engendre un faible taux de perte d’énergie alors qu’il arrive à chauffer de manière optimale la maison (rendement de 85%).
    A noter que le rendement de cet équipement de chauffage ne peut jamais atteindre 100% car la combustion n’est jamais achevée.
  • La puissance : Il est inutile de trouver un poêle à bois parmi les séries de poêles de 11 kW si vous souhaitez chauffer un petit espace. Et réciproquement si vous désirez chauffer un salon de grande surface et doté d’une bonne circulation d’air ainsi que d’une mauvaise isolation, évitez les petits gabarits.
  • Le type de diffusion de chaleur : Un poêle à bois dispose de plusieurs types de diffusion de chaleur notamment la diffusion par convection. Celle-ci implique que l’appareil génère de la chaleur qui sera ensuite repartie dans toutes les pièces de la maison par le biais de la canalisation. Il y a aussi la diffusion par rayonnement qui propage un chauffage de faible température se transmettant à des masses notamment la paroi du poêle, du logement, etc.
  • L’espace à chauffer et adapté à votre maison : Concernant la taille du foyer, la dimension du foyer détermine la taille des bois et aussi le coût du bois car plus les bûches sont courtes, plus elles sont onéreuses. La dimension du foyer impacte également l’autonomie du corps de chauffe.

Les aides pour installer un poêle à bois

Vu que l’installation d’un poêle à bois requiert un budget plus ou moins important, l’Etat a mis en place des aides financières pour que chaque ménage puisse accomplir facilement les travaux.

Notez qu’en faisant appel à une entreprise certifiée RGE pour le remplacement d’un système de chauffage plus écologique comme avec un poêle à bois, vous pouvez bénéficier d’un CITE, d’un éco-prêt à taux zéro ou encore la Prime Energie.