La toiture en ardoise a toujours été présente dans l’architecture française. Elle a toujours été la préférence des spécialistes en réalisation des travaux de zingueries.

Prudence professionnelle

L'ardoise

La toiture en ardoise est réputée pour sa solidité. Avec un bon entretien et beaucoup de prudence lors de cet exercice, elle peut durer un siècle. Car rares sont les facteurs externes pouvant nuire à cette matière, par contre un geste mal placé peut facilement la dégrader. Ainsi, pour les réparations il est utile de prendre des précautions. Un spécialiste en réalisation des travaux de zingueries est le plus apte à exécuter les tâches. En premier lieu, il suffit qu’un pied marche sur une ardoise de façon maladroite et elle se casse. Le nettoyage ou l’entretien nécessite donc une préparation minutieuse. Après, c’est à l’expert d’agir pour les travaux.

La toiture en ardoise est aussi un symbole de noblesse. Du moins à une certaine époque. Elle a servi à couvrir les châteaux et les demeures bourgeoises. Autant que les chapelles et autre lieux de culte. Outre sa dureté, elle a vite servi de toiture dès sa découverte. Les demeures et les monuments couverts par cette matière se distinguaient par la classe de cet élément. Sobre et élégant, les toitures sont devenues des éléments de décor de façade. Les érudits et artistes de l’époque louaient les artisans et les extracteurs d’ardoise dans les mines. En effet, l’ardoise naturelle est un produit des carrières. Elle sert aussi à couvrir les façades chez certaines cultures architecturales.

Les siècles de réalisation des travaux de zingueries

L’histoire de la couverture en ardoise a jalonné les époques et les frontières. Entre la France et l’Allemagne, il y a eu une forte influence réciproque entre les architectes pour l’utilisation de cette matière. D’ailleurs plusieurs pays ont diffusé leur propre modèle comme l’Angleterre. Ces échanges ont permis de faire évoluer plusieurs aspects dans la réalisation des travaux de zingueries. C’est dire de l’ancienneté de l’utilisation de cette matière. Des archéologues ont soulevé son apparition dès le XIème siècle. Actuellement, plusieurs propriétaires font encore confiance à l’ardoise. Mais surtout pour son côté esthétique.

Pou acquérir une toiture en ardoise, il faut mettre un peu la main à la poche. Car, si la toiture est bien préservée, l’investissement ne sera que bénéfice. Avec un seul financement, le propriétaire peut s’assurer d’une couverture à plus 250 ans. Car la matière possède des degrés de qualité. Ainsi, les meilleures couvertures sont les plus durables. Mais aussi les plus chères sur le marché. Il faut compter entre 60 à 150 euros le m² et c’est souvent pour ces montants que l’ardoise a été liée à la bourgeoisie. Choisir cette matière pour une maison nécessite également un savoir-faire pour la pose. C’est pour cela que les professionnels sont toujours requis.

Une valeur sure

L’ardoise est une matière synonyme d’élégance. Son utilisation est presque millénaire et a traversé toute l’Europe. D’hier et d’aujourd’hui, cette matière continue toujours de séduire les meilleurs architectes. En plus, avec les nouvelles approches architecturales, sa place a été renforcée depuis quelques années.